La tourbière de la verrerie

Site naturel incontournable des Monts d’Ardèche, la tourbière de la verrerie de Burzet est un endroit riche en biodiversitĂ© Ă  prĂ©server et Ă  dĂ©couvrir absolument !

Site industriel liĂ© Ă  la forĂŞt de Bauzon dans le passĂ©, sa verrerie permettait de crĂ©er du verre (d’oĂą son nom). Grâce Ă  l’abondance de combustibles naturels comme le bois de hĂŞtre, son Ă©cosystème permettait le sĂ©chage du bois et la calcination des vĂ©gĂ©taux pour constituer la potasse. La tourbière de la verrerie est aujourd’hui un lieu protĂ©gĂ© Natura 2000 et un espace naturel sensible gĂ©rĂ© par le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) RhĂ´ne-Alpes. De plus depuis juin 2023, un point de rendez-vous sur le parcours artistique du Partage des eaux. IntriguĂ©s ? On vous en dit plus !

Qu’est-ce qu’une tourbière ?

Burzet - Panneau biodiversité de la tourbière de la verrerie

Panneau biodiversité de la tourbière ©pnrma

Une véritable pépite naturelle

Une tourbière est un milieu naturel humide saturé en eau et riche en végétation, que l’on appelle la tourbe, et qui stocke énormément de carbone. Elles sont extrêmement localisées en Ardèche et sont de véritables berceaux de biodiversité qui abritent des espèces endémiques que l’on ne rencontre dans aucun autre type de milieu.

Le saviez-vous ? Les tourbières couvriraient aujourd’hui de 3 Ă  5% des zones Ă©mergĂ©es de notre planète. Pour bien protĂ©ger la tourbière de la verrerie, on vous invite donc Ă  faire la balade sur le chemin qui la borde, en l’observant sans vous y introduire afin de la conserver.

Elles sont Ă©tudiĂ©es comme base de mesures de plusieurs phĂ©nomènes : l’humiditĂ©, la pluviomĂ©trie, la piĂ©zomĂ©trie (Ă©tude de la profondeur des nappes phrĂ©atiques), le vent, les changements de tempĂ©rature afin d’Ă©valuer scientifiquement l’impact des changements climatiques sur les milieux naturels sensibles.

Un berceau de biodiversité

Champignon

©Nicolas DUPIEUX

Au dĂ©tour de la tourbière se retrouvent Ă  profusion plusieurs espèces vĂ©gĂ©tales et animales qui s’Ă©panouissent particulièrement dans les lieux humides : Drosera, grenouilles, plantes carnivores, grassettes, sphaignes (petites mousses), cordulies (libellules) et bien d’autres… On vous prĂ©sente ici quelques uns de ces biotrĂ©sors du GĂ©oparc des Monts d’Ardèche.

Drosera

Drosera ©Nicolas Dupieux

Droseras

Les droséras ou rossolis sont des plantes insectivores de la famille des Droséracées qui utilisent leur glue naturelle (appelée mucilage) pour attraper les petits insectes volants. Méfiez-vous de leur apparence tout en douceur car elles sont de redoutable prédatrices pour les petits volants.

Polytric genévrier dans la tourbière de la verrerie à Burzet en ardèche. Espace naturel sensible protégé dans le géoparc des monts d'ardèche. Accès facile en randonnée vers l'œuvre ouroboros de Henrique Oliveira, intégrée dans le parcours du partage des eaux ©Brigitte Tairraz

Polytric genévrier ©Brigitte Tairraz

Les mousses

Dicranes en balai, polytrics genĂ©vrier ou encore sphaignes tapissent le sol de la tourbière. Elles se forment dans des milieux humides suite Ă  l’accumulation d’eau abondamment prĂ©sente et forme la base du sol des tourbières (après plusieurs milliers d’annĂ©es pour certaines espèces).

Grenouille dans la tourbière de la verrerie à Burzet en Ardèche. Berceau de biodiversité animale et végétale du géoparc des Monts d'Ardèche ©F.Roux

Grenouille ©F.Roux

Les grenouilles

Ce n’est un secret pour personne, qui dit Ă©tang, mare, marais, rĂ©surgence d’eau dit grenouilles ! Elles s’Ă©panouissent Ă  merveille dans les points d’eau de la tourbière et sont aussi prĂ©sentes car de nombreux insectes dont elles se nourrissent y rĂ©sident.

Populage des marais dans la tourbière de la verrerie à Burzet en Ardèche. Espace naturel protégé du géoparc des monts d'Ardèche. Randonnée et exposition en plein air de l'œuvre ouroboros d'Henrique Oliveira du partage des eaux ©Alain Verdois

Populage des marais ©Alain Verdois

Plantes & fleurs

Calthas des marais, violette des marais, linaires, grassettes, valĂ©rianes dioĂŻques, trèfles d’eau ou encore populages des marais; elles sont nombreuses Ă  fleurir dans la tourbière et rĂ©vèlent un vĂ©ritable camaĂŻeu de couleurs qui contraste pour notre plus grand bonheur ses paysages.

Alors, comment on y va ?

Burzet - Début rando tourbière verrerie hiver

En voiture

Depuis la D536, prenez la direction de Burzet puis suivez la direction du lieu-dit « PrĂ© du bois » pendant une vingtaine de minutes, vous pourrez ensuite Ă  un espace de stationnement. Ă€ partir de lĂ , suivez l’indication de randonnĂ©e pĂ©destre “Tourbière de la verrerie” 8km / 100m de dĂ©nivelĂ©.

Petit plus : vous traverserez le village de Burzet, reconnu station verte pour sa qualitĂ© de vie, la puretĂ© de son air et des ses eaux. Ne manquez pas, l’ancienne partie mĂ©diĂ©vale du village avec des anciennes Ă©choppes, sa calade et sa balade du calvaire (27 stations).

Coup de cĹ“ur : Pour les amoureux de panorama, on vous conseille de monter jusqu’Ă  sa tour de l’horloge : haut lieu historique et haut-lieu de sports de cordes (parcours escalade en accès libre).

Ă€ pied

Envie de partir en balade Ă  pied ? Depuis le panneau d’accueil de la tourbière de la verrerie, vous pourrez partir pour un circuit complet de dĂ©couverte de la tourbière sur 9,8km (2h30 de marche). Cette randonnĂ©e sera l’occasion de dĂ©couvrir plusieurs espèces vĂ©gĂ©tales et animales endĂ©miques de la tourbière. Vous pouvez aussi faire la balade en aller-retour jusqu’Ă  l’Ĺ“uvre Ouroboros en 30/40 minutes.

Cette randonnĂ©e pas comme les autres sera aussi l’occasion pour les curieux de dĂ©couvrir l’Ĺ“uvre Ouroboros d’Henrique Oliveira inspirĂ©e du cadre naturel environnant sculptĂ© avec des matĂ©riaux naturels recyclĂ©s en provenance de la tourbière elle-mĂŞme.

Une nouvelle Ĺ“uvre artistique pour le partage des eaux

Structure avant assemblage Ouroboros de Henrique Oliveira dans la tourbière de la verrerie à Burzet en Ardèche. œuvre sur le parcours du partage des eaux dans le géoparc des monts d'ardèche ©Benjamin Abou
Visite hiver Ouroboros tourbière de la verrerie à burzet en Ardèche. œuvre de Henrique Oliveira sur le partage des eaux ardéchois dans le géoparc des monts d'ardèche
Ouroboros

©PNRMA ©Benjamin ABOU

“Ouroboros” de Henrique Oliveira

Le partage des eaux est un itinéraire en Ardèche qui représente la ligne invisible à l’œil nu partageant les eaux du département en 2 entre Méditerranée et Atlantique. Elle dispose déjà le long de son parcours de plusieurs œuvres artistiques, notamment le long de son itinéraire de randonnée GR7.

Le saviez-vous ? L’Ouroboros est un symbole que l’on retrouve dans plusieurs cultures et de 2 mots de grec ancien signifiant “qui se mort la queue”. Habituellement reprĂ©sentĂ© par un serpent ou un dragon, il reprĂ©sente un retour sur soi, un cycle perpĂ©tuel oĂą dĂ©but et fin se rejoignent dans un cercle infini.

L’œuvre est constituée de neufs éléments créés en atelier à Londres. Il a ensuite fallu rassembler les éléments pour les apposer sur des rochers (mis en place sur une portion du terrain précédemment terrassé)

Afin de faire la symbiose des différentes pièces, les jonctions ont été dissimulées avec de la pâte à papier recouverte de tapumes (prononcées « tapoumesses »), des panneaux de bois recyclés sous forme de palissades de contreplaqués (technique utilisée au Brésil).

Ces panneaux normalement destinés à être jetés, ont été récupérés, trempés pour traiter les « écorces » avant que la structure soit complétée avec des branches récoltées dans la forêt environnante pour créer les piliers de soutènement et les boucles aériennes de l’Ouroboros.

Visite Ouroboros tourbière verrerie en hiver à Burzet en Ardèche. œuvre sur le parcours du partage des eaux dans le géoparc des monts d'ardèche. Accessible en randonnée
Tourbière, découvrez-la accompagnée

Le Parc des Monts d’Ardèche s’est associĂ© Ă  un accompagnateur de randonnĂ©es partenaire qui propose de vous faire dĂ©couvrir la tourbière de la verrerie accompagnĂ©e, n’hĂ©sitez pas Ă  le contacter pour en apprendre plus !

©CAUE07